À propos/About the Event

L’événement rassemblera plus 20 présentateurs spécialistes du droit, de l’histoire, de la science politique et de la sociologie sur le thème du fédéralisme comme mécanisme d’aménagement du vivre-ensemble dans les États traversés par la diversité culturelle et nationale. Le colloque est notamment organisé en quête d’idées novatrices de la part d’observateurs internationaux.

L’étude des défis du fédéralisme canadien se déroulera en fonction d’un double grille de lecture; en fonction des acteurs d’une part, et des institutions d’autre part. Les présentateurs sont ainsi appelés à effectuer un bilan et à se pencher sur d’éventuelles réformes au sein de quatre champs institutionnels: (1) le bicaméralisme, (2) le pouvoir judiciaire, (3) les relations intergouvernementales et; (4) le système électoral et les partis politiques. L’accent sera mis sur la capacité et le potentiel institutionnel de donner une voix efficaces aux divers acteurs pertinents, notamment les nations internes (autochtones, québécoise, acadienne), les minorités linguistiques, les provinces, les territoires et les villes.

À ces angles d’approche se combine une insistance sur la dimension « transversale » de la recherche. Il est ainsi nécessaire de prendre compte des acteurs clés du régime fédératif. L’événement vise également à faire bénéficier la réflexion d’apports de points de vue provenant de disciplines diverses (juristes, sociologues, politologues).


The event will gather over 20 speakers specialized in law, History, political science and sociology on the theme of federalism as a mechanism to manage coexistence in States characterized by cultural national diversity. The colloquium is held, among other objectives, in a quest for innovative ideas from international observers.

The study of Canadian federalism challenges will follow a two-pronged approach; an actors-driven approach on the one hand, and an institutional approach on the other hand. The speakers will be called upon to provide an assessment and to reflect upon possible reforms in four institutional fields: (1) bicameralism, (2) judicial power, (3) intergovernmental relations and; (4) electoral system and political parties. Emphasis will be put on institutional capacity and potential to give an efficient voice to relevant actors, notably internal nations (Aboriginal, Québécois, Acadian), language minorities, provinces, territories and cities.

These approaches will be combined with an insistance upon the cross-disciplinary dimension of research. It is therefore necessary to take into account the key actors within the federal regime. The event also aims to benefit from the points of view from various disciplinary backgrounds (jurists, sociologists, political scientists).